Salut tout le monde ! Comme chaque premier jeudi du mois, nous nous retrouvons autour d’une Discussion Durable. Aujourd’hui, c’est l’entrepreneuse basée à Amsterdam, Victoria de Mango & Salt et sa belle plume que vous allez avoir le plaisir de lire. Elle partage avec nous ses astuces bien-être, son concept de la mode “confortable”, quelques recettes végétariennes, sa passion pour les livres, la sortie de son livre (!) mais surtout, sa conception du respect de soi-même, son importance et son impact sur notre corps, notre esprit et notre planète.
Je vous laisse vous installer confortablement dans votre fauteuil, siroter votre tisane et vous plonger dans cette enrichissante interview.

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt– Victoria du blog Mango & Salt –

Margot : Tu es graphiste de formation, devenue entrepreneuse à plein temps. Quel a été l’élément déclencheur qui t’as donné envie de lancer ton blog lifestyle, Mango & Salt ?

Victoria : Je blogue depuis l’adolescence. J’ai d’abord commencé, comme tout le monde sans doute, par des récits plus personnels, liés à ma vie de jeune fille.

À partir de 2008 environ, j’ai découvert les blogs mode et déco, qui m’ont beaucoup inspirée, et j’en suis devenue une lectrice assidue. Ce sont eux qui m’ont donné envie de créer mon propre blog, Mango & Salt, que j’ai lancé en 2009 mais dont la version actuelle est née l’année suivante.

Je suivais à l’époque des études d’urbanisme, qui ne laissaient pas vraiment place à ma créativité – je suppose que j’avais besoin de trouver un autre canal d’expression. Je m’apprêtais aussi à partir vivre à Barcelone, où je ne connaissais presque personne : le blog était donc un moyen pour moi de rester en contact avec la France, de me sentir connectée avec une communauté.

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Margot : Sur ton blog, tu partages de nombreuses astuces bien-être. Quel est ton rituel pour te sentir bien au quotidien ?

Victoria : Globalement, je suis dans un esprit de bienveillance envers moi-même : j’essaie de dormir suffisamment, j’écoute mes sensations, je me prépare de bons petits plats sains et gourmands…

Quand je traverse une période difficile, j’apprends à me reconnecter à l’essentiel (bien-être, santé, proches…), à prendre du temps pour ce qui me fait du bien, par exemple la lecture, le repos, une activité physique… Ce n’est pas toujours évident pour quelqu’un de stressée et perfectionniste comme moi, mais il le faut !


Il y a aussi effectivement des petites astuces concrètes qui m’aident à rendre mes journées plus douces. Je suis une grande adepte des huiles essentielles – notamment la lavande, qui m’apaise beaucoup – et des petits automassages pour dénouer les tensions physiques. Les sessions de yoga doux, également, comme le hatha ou le yin, me font beaucoup de bien. Et quand rien ne va, je n’ai encore pas trouvé mieux que de sortir prendre l’air !

Margot : Tu proposes des alternatives cosmétiques et maquillage toujours naturelles et bio. Quels sont tes produits de soins et make-up préférés du moment ?

Victoria : Pour le visage, mes chouchous de ces dernières années sont les soins néo-zélandais Antipodes, qui ont de superbes compositions, avec des ingrédients de qualité. Plus facile d’accès, je raffole aussi de la crème Magnifica de Sanoflore, qui m’a beaucoup aidé à minimiser mon acné.

Côté make-up, je suis une inconditionnelle des produits RMS Beauty par petites touches pour leurs magnifiques rendus très « glowy », leur côté nourrissant pour la peau, et leur application sans prise de tête. Ils sont chers à l’achat, mais durent une éternité !

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Enfin, pour l’hygiène, je ne jure plus que par les savons saponifiés à froid : écologiques et hyper pratiques, ils ont aussi sauvé ma peau atopique des dégâts du froid ou de la sécheresse. Finies les jambes aspect crocodile !

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Margot : Sur Mango & Salt, tu nous parles aussi de « mode confortable ». Qu’est-ce que cela implique pour toi ? Pourrais-tu partager avec nous quelques-unes de tes marques préférées ?

Victoria : Le confort est un aspect essentiel de mes tenues en effet, tout aussi important que leur rendu esthétique, et riche en conséquences.

Pour moi, être « bien dans ses baskets » (ou dans son jean, son pull, ses bottines…) fait partie intégrante du bien-être, du fait de prendre soin de soi et de développer un rapport bienveillant avec son corps, à l’écoute de ses sensations. Cela forme un tout avec le fait de mieux se nourrir, de choisir des cosmétiques plus naturels pour ne pas s’intoxiquer, etc…

Il y a aussi là-dedans une pointe de rébellion contre les diktats de séduction et d’apparence qui sont imposés aux femmes dans notre société. Porter des habits confortables ne signifie pas que l’on se laisse aller, au contraire (c’est du moins ce que j’essaie de montrer sur le blog !) mais cela permet peut-être de donner à voir d’autres formes de féminité, au-delà du combo mini-jupe et talons aiguille. J’aime l’idée d’accepter et de donner la priorité à nos besoins réels plutôt que de se conformer à une image qui ne nous correspond pas forcément. Quand on est à l’aise, on est soi-même ; cette authenticité est précieuse, elle fait du bien.

Enfin, le confort fait partie à mon sens des critères à prendre en compte pour acheter de façon plus responsable. Alimenter l’industrie de la fast fashion pour un vêtement dans lequel on ne sent pas tout à fait bien, et donc qu’on le portera à peine, c’est quand même doublement dommage !

Autant que possible, j’essaie de conjuguer cet esprit avec une sensibilité éthique. Dans ce sens, j’adore les collections en nom propre de la marque belge Made & More (The First et La Dolce), les vêtements de chez Ekyog, ou encore la gamme denim éco-responsable de Bonobo Jeans. Sinon, je suis une grande fan des basiques loose et doux de chez American Vintage, et des pièces très dans l’air du temps de CLOSE by Monshowroom.


Margot : Tu adores lire et tu as d’ailleurs créé un club de lecture pour ta communauté. Quelle importance accordes-tu à la lecture dans cette ère résolument digitale ?

Victoria : Pour quelqu’un d’hyper-connecté comme moi, la lecture est une indispensable soupape de décompression. Je lis plusieurs romans par mois pour m’évader et pour la culture, bien sûr, mais aussi pour mon équilibre personnel : il est important de prendre du temps pour des choses calmes, de se retirer parfois du rythme effréné de la vie moderne.

L’ère digitale nous habitue à des contenus courts et instantanés, sans cesse balayés par d’autres, lus et digérés en quelques secondes ou minutes ­­– ou alors à des contenus visuels qui nous sont directement exposés, sans recul.

 

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Au contraire, se plonger dans un roman, c’est prendre le temps de découvrir une histoire sur plusieurs centaines de pages, s’échapper dans un monde défini par des mots ancrés qui ne bougeront plus, rester concentré sur un récit unique. Pour certaines personnes aujourd’hui, cela devient presque impossible tant il existe de distractions plus attractives car plus animées !

C’est vraiment dommage : à mon sens, la valeur d’un texte long, écrit et retravaillé de multiples fois, reste différente de ce qu’apportent des contenus plus spontanés. Il ne faudrait se priver ni des uns ni des autres.

 Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & SaltLivre Green Life

Margot : Et en parlant bouquin, le 22 mars 2017, tu as sorti ton premier livre intitulé, Green Life. Que pouvons-nous y feuilleter ?

Victoria : En effet, ma grande aventure des douze derniers mois ! Green Life est un recueil d’inspiration, de recettes et d’astuces pour tendre vers une vie plus « verte », donc plus saine, plus naturelle et plus éco-responsable.

Il consiste principalement d’une belle partie cuisine avec des conseils pratiques, ainsi que 150 recettes végétariennes simples et gourmandes pour toutes les situations (du petit-déjeuner aux boissons, en passant par les entrées, les douceurs, les plats à partager, à emporter, ou mes habituels « bols-repas »).

Il y a aussi une petite partie lifestyle où je propose mes petites astuces green dans d’autres domaines du quotidien. On y retrouve des idées de soins cosmétiques ou produits d’entretien à faire soi-même, mais aussi des conseils de bien-être naturel, puisque c’est un domaine qui m’intéresse beaucoup : aromathérapie, automassages, yoga et Pilates.

Le tout devrait donner quelques pistes aux personnes qui veulent adopter un mode de vie plus naturel et plus éthique !

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Margot : Pourrais-tu nous révéler tes 3 plats végétariens préférés à déguster ce printemps ?

Victoria : 

 

Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

Margot : Pour finir, je dirais que l’essence même de Mango & Salt, c’est l’art du « slow living ». En quelques points, quels seraient tes conseils et exemples pour adopter ce style de vie plus harmonieux et raisonnable ?

Victoria : Sans nier les impératifs de la vie moderne, je crois que le slow living demande de se reconnecter à des valeurs qui lui sont parfois étrangères : le temps et la patience plutôt que l’instantané, la bienveillance et l’éthique plutôt que l’obsession de la performance et du chiffre, l’authenticité plutôt que l’apparence, la qualité au lieu de la quantité…

L’idée n’est pas forcément de basculer dans un style de vie complètement opposé aux valeurs de notre société, mais de trouver un équilibre personnel qui fasse sens pour chacun.

Aujourd’hui, en Occident, cela passe principalement, il me semble, par la façon dont nous organisons notre temps, et par nos choix de consommation :

  • Acheter moins mais mieux, en soutenant autant que possible des valeurs qui nous touchent (fabrication artisanale, engagement éthique, etc…) et pour cela, devenir des consommateurs responsables et actifs, qui s’informent.
  • Privilégier autant que possible les solutions naturelles et éco-responsables pour réduire notre impact sur notre environnement et tous ses habitants humains, animaux ou végétaux.
  • Préserver du temps pour les choses qui nous font du bien ou qui nourrissent notre âme, même si elles n’ont pas de rentabilité directe (la cuisine, la lecture, le sport, les promenades dans la nature, les activités créatives…)
  • Aiguiser notre sensibilité aux petits plaisirs, aux bonheurs simples et concrets de la vie (le soleil, les bons petits plats, les moments partagés avec des gens qu’on aime, les découvertes…), qui sont universels et accessibles.



Margot: Merci Victoria d’avoir partagé ton voyage green et confortable avec nous !
Suivez Victoria sur Instagram @mangoandsalt !

Je vous donne rdv le jeudi 4 Mai pour la prochaine Discussion Durable !

N’hésitez pas à réagir à cette interview, à partager vos impressions et votre propre expérience en laissant un commentaire ci-dessous. 😉
Bisous, Margot

2 Comments on Discussion Durable : Interview avec Victoria de Mango & Salt

  1. Angie
    07/04/2017 at 9:57 pm (3 weeks ago)

    Bravo! Super belle interview! Réaliste et qui tombe sous le sens! Nous pouvons et devrions tous apprécier les petits bonheurs de la vie. Nul besoin d’en mettre plein la vue!Nul besoin d’en avoir plein les armoires!
    L’important étant d’avoir de vrais valeurs pour préserver les hommes et notre terre.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *